Arrivée en douceur à Cour-Cheverny

De la zône 12 à la zône 30, un siècle nous sépare !

De cette surprenante carte postale éditée au début du siècle dernier (1908, cachet de la poste faisant foi) on retiendra,
outre la performance sportive du photographe juché sur le parapet du pont de Baignon, la droiture autoritaire du garde champêtre (ou du gendarme ?). Celui-ci regarde fixement la ligne droite qui s’offre à lui. Il semble guetter l’arrivée éventuelle d’un trublion venant de Cheverny qui n’appliquerait pas la limitation de vitesse fixée à 12 km/h pour les cycles et les autos. À noter l’absence de radar fixe, à moins qu’il ne soit dissimulé dans le bec de gaz ?

Gérard Jousselin - La Grenouille n°9 Juillet 2010